A Grenade

Hola,

Avant dernier jour entier en Espagne.

Aujourd'hui, journée entière passée à dessiner... au soleil ! Je pense que je suis rouge écarlate. Je me trouve actuelement à Grenade, ville incroyable de charme. Première ville d'Erasmus en Europe, c'est bourré de jeunes. Les hippies ont aussi élu résidence ici, on en trouve un peu partout. Autant dire qu'un idéalisme bienfaisant plâne sur certaines places..

Alors que d'autres vont manger au Burger-King (sorte de Mc Do), je me suis regalé ce midi avec une friture de poisson locale, sur une petite place ou le marché venait de se finir... Charmant.

A Grenade il y a L'Alhambra, immense forteresse construite par les arabes. Elle a résistée aux nombreuses invasions et conquêtes qu'a connu la ville ici. Elle génère à la ville chaque année 190 millions d'Euro, c'est dire comme elle est appréciée. C'est gigantesque et monstreux de beauté. Malheureusement, je suis allé ce matin afin de réserver une place pour demain, mais tout était déjà vendu. A moins de commencer la visite à 17h00, ce que je ne peux pas me permettre. Donc je vais reviendrai à Grenade!

Je pense que je vais avoir besoin de repos à mon retour :-)

Au fait, il rique de ne plus avoir de photos pendant un certain temps sur mon blog. De F"@* pick-pocket m'on fauché ñon appareil, si longuement désiré.
J'ai connu alors beaucoup d´états émotionels, j'ai fait connaissance avec la police locale et les techniques de voleurs sur les sites touristiques. Un grand vide s'est installé en moi et les arbres d'un parc de Seville m'ont vu longuement verser des larmes dans mes mains.
Était-ce un signe ou une simple coïncidence, mais quelques minutes auparavant je me rendais compte à quel point j'étais chanceux d'avoir un appareil comme celui-là. Je pensais au temps que qu'il allait rester au près de moi et aux nombreux voyages qu'il allait connaître. Prière silencieuse, pensés heureuses et culminantes qui allaient mener à une séparation douloureuse.
Malheur heureux? Depuis, je me sens plus léger, plus en phase avec le moment, et ce surtout quand un sujet me plaît. Je prends alors simplement le plaisir de l'observer plutôt que de le capturer. Cela m'obligera aussi à développer un nouveau dessin, un nouveau trait, sur le vif.

Je confirme encore une fois que dessiner, c'est se faire des amis. Les gens doivent sentir quelque chose chez moi alors qui les ravis, qui les mets à l'aise. À chaque fois, j'ai une surprise, surtout de beaux sourires.

Sur ce, je vais libérer l'ordinateur pour les autres utilisateurs potentiels.

Bientôt les dessins du voyage.

1 Comment:

  1. frederik said...
    don't forget, that je n'oublie tout francais! ;) i know who has gone to burger king!

Post a Comment



Article plus récent Article plus ancien Accueil