Ce que j'aime dans les brocantes, c'est le mélange, le fourbi, cette soupe d'objets et de gens qui, parfois, se confondent.
Ce que je n'aime pas dans les brocantes, c'est que, tout comme chez Ikea, je suis fatigué d'avoir sans cesse les yeux dehors.
Ce qui m'interresse dans les brocantes c'est d'approcher cette petite maladie de l'homme qui le rend plus amoureux des objets que de son semblable.

7 Comments:

  1. gayou said...
    j aime beaucoup la place du jeu de balle,quand j etais a st luc j ai fais un reportage photo au marche aux puces .
    Sébastien Jacqmin said...
    Oui, j'aime bien aussi..

    Mais cette photo à été prise ce matin à waterloo... Le seul détails qui pouvait aider était le manque de pavés.
    gayou said...
    ha j ai deja perdu!j essayerai d observer plus la prochaine fois!
    Anonyme said...
    Le chien était-il à vendre ?
    Anonyme said...
    c'est quoi avoir les yeux dehors ?
    Sébastien Jacqmin said...
    Chouette quelqu'un qui relève la phrase!
    Bon a moi d'expliquer maintenant..

    Avoir les yeux dehors, c'est avoir sans cesse l'attention posé sur l'extrieur. C'est gérer la quantitée d'objets qui s'offrent aux yeux. Et ensuite d'en peser l'affect, l'utilitée..

    Je trouve ça éprouvant.

    Seb
    Anonyme said...
    autrement dit c'estlaisser son esprit vagabonder au lieu de le fixer sur un sujet précis ?

Post a Comment



Article plus récent Article plus ancien Accueil